Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Today…

    It was a self-training day with in-design. An advanced course !
    (all the day !)

    So, no time for cardboard !

    Et demain non plus… même si j'ai acheté un pot d'acrylique noire, pour ma commode, et ce, malgré mes interrogations sur le bien fondé de la peindre en noir… rouge ça serait bien aussi ! surtout qu'on a fait l'acquisition pour le salon d'un meuble chinois avec une très belle patine rouge sang de bœuf, ça me plairais bien d'essayer sur un meuble ! prochain épisode vendredi !

  • Karma !

    Aujourd'hui c'est pas mon jour ! Non seulement le plan boulot que j'attendais (et pour lequel j'en ai sacrifié un autre) ne se fera pas dans l'immédiat, mais en plus côté carton c'est la catasse !

    J'ai déjà dit que la technique des traverses n'est pas celle que je préfère, je confirme ! Mon meuble à l'air tout de guingois, et alors que je m'apprêtais à coller les côtés intérieurs j'ai réussi à mettre de la colle partout et collé mes glissières à l'envers ! J'ai donc arrêté pour ce matin, j'ai fini de les couper, c'est toujours ça de fait, mais il est temps de passer à autre chose. Quand ça part mal, faut pas s'acharner sous peine que ça dégénère !

    J'ai pourtant tous les horoscopes au beau fixe !!!
    En plus je suis gelée et je commence à avoir franchement mal au crane.

    c6628c91f00d51be86fe2dd3ab995cb9.jpg

    Voilà le résultat du jour.
    d8df32bb63f92a7737a277cffe67335b.jpg


    j'ai sauté quelques étapes niveau photo, je vous remet les précédentes ! A m'énerver sur ces satanées traverses j'ai oublié de les prendre. Une fois les traverses découpées on les place sur la plaque du milieu, et puis on place le dos et l'avant contre les traverses on équerre le tout avec une plaque de carton qui maintient les 3 plaques alignées. Ensuite on fixe les traverses sur l'avant et l'arrière avec des morceaux de kraft gommé à l'aide d'un paquet de cigarettes ou boite de ce format pour conserver l'équerrage.
    Même en equerrant avec le paquet de cigarettes, j'arrive à avoir des traverses qui partent en biais !!!

    Entre deux j'ai coupé les 2 plaques du miroir, une pour chacun. J'ai cherché des chutes de carton gris, pour compenser l'épaisseur du miroir qui viendra entre les deux plaques, mais il n'est pas encore coupé ! Vu ma dextérité de ce matin, j'ai laissé cela pour un jour plus favorable.

    Autre angoisse ce matin : Suis-je bien sûre de vouloir un meuble noir avec des liserés beige dorés ? C'est sur que j'ai envie d'essayer cette combinaison de couleurs, maintenant est-ce que c'est adapté à la pièce à laquelle sont destinés les meubles ???
    rien n'est moins sur, du coup j'ai renoncé à peindre les tiroirs dans l'immédiat !

    Finalement côté boulot ça s'arrange ! je n'ai pas un si mauvais karma !

  • Révision

    Pour commencer on évide les tiroirs, au cutter cette fois, sur les 3 premières plaques, on laisse de côté la plaque du dos.
    Ensuite on coupe les pieds de la plaque du milieu, et on colle les deux premières ensemble.

    0178dff70ee0d07fc92275402bcba131.jpg


    Ensuite, puisque on a branché le pistolet à colle, on en profite pour coller l'isorel sur la plaque du dos et celles de l'avant, côté intérieur.
    2364a35c2650bd602f8fdf5540287d0f.jpg

    ça c'est l'avant et voilà l'arrière.
    726dbc08266918f34982d6be2ef96c75.jpg


    On peut commencer à tracer les encoches sur la plaque du milieu, cette fois je les placerai vers le bas, et j'assemblerai le meuble à l'envers. La règle pour les encoches et les traverses c'est à peu près ça. Une encoche tous les 15 cm, la hauteur de l'encoche est égale à la moitié de la bande de carton.

    Pour tracer les traverses, on prends un morceau de carton assez haut, cannelures à la verticale, de façon à tracer toutes les traverses en même temps. Si on le fait sur deux morceaux de carton, il y a un risque pour que l'encoche médiane ne soit pas au même endroit d'un carton à l'autre et donc que l'on ai des soucis au moment de l'assemblage. On trace la profondeur des traverses et on coupe. On dessine une ligne médiane en hauteur, sur laquelle on réparti 3,5 mm de chaque côté, ce qui nous donne 7mm au total, soit l'épaisseur du carton double cannelure. Ensuite on mesure la hauteur de la traverse et on la reporte sur le carton. On trace un trait à la moitié et on continue ainsi de suite jusqu'à avoir tout tracé.
    a4ea87b16de90919c74f29e6d26dc3d3.jpg

    A gauche les encoches, à droite le carton sur lequel les traverses sont tracées.
    On découpe toutes les traverses, puis on évide la partie du milieu. C'est à ce moment crucial que la pile de l'appareil s'est vidée, le temps que je la recharge, on va passer directement à l'assemblage. (enfin à la prochaine note !)

  • ça repart…

    On en était au dossier du meuble. Assemblage de 4 plaques de carton. Pourquoi 4 ? parce que je découpe les dos pour les 2 commodes en même temps. La première étape consiste à dessiner le décor sur la première moitié, puis une fois coupée, on se sert de la chute pour tracer l'autre moitié.

    c211ca85aaa1c9a7bd4f4595e413a96a.jpg


    Et puisque j'ai sorti la scie sauteuse, j'en profite pour couper la face de la commode. 4 plaques à nouveau, 1 pour le dos, 1 au centre, et deux à l'avant. Puis on détache la plaque du dos, pour pouvoir évider les tiroirs. Cette fois je ne couperai pas les horizontales à la scie sauteuse, mais au cutter. La scie c'est parfait pour les courbes, mais quand il s'agit de faire des coupes bien droites c'est une autre affaire.
    a6679ab99c1395b38f9f06e5719a3135.jpg


    Ensuite découpage de l'isorel pour renforcer les pieds à l'avant. J'ai du couper l'un des morceaux en 2 parties faute d'avoir une plaque suffisamment grande.
    4d081edea23b97aebe576f3cfeaa67ab.jpg


    Je ferais les côtés plus tard. Je peux déjà commencer l'assemblage du meuble.

  • Fini ou presque

    Le week-end arrive et on peut constater des petites avancées sur le chantier. Le meuble n°1 est presque fini, à quelques détails près. Il lui manque quelques coups de pinceau supplémentaires, et un peu de vernis, pour ensuite l'expédier dans le sud de la france, ou il va élire domicile définitivement chez ma sœur qui l'a attendu un certain temps…

    Il faut quand même dire qu'il a failli finir au rebus, et qu'il reviens donc un peu de loin. Ce qui prouve qu'avec beaucoup de patience, on peut rattraper ses erreurs. Une certaine table basse n'aura pas cette chance, car elle attend patiemment le passage des monstres pour finir sur le trottoir. J'ai un peu trop cumulé les expériences dessus, et sa forme par trop grossière ont fini par me taper sur les nerfs. L'acharnement n'est pas toujours une bonne chose.

    Quelques dernières photos du meuble en direct de la cave, avant une séance photo à la lumière du jour et en situation…
    Et j'oubliais, pour que la porte ferme enfin, j'ai placé un aimant.

    Autre PS : le 14 février c'était pas la St Valentin, mais l'anniversaire de mon blog, et bien sur, fidèle à moi-même, je m'en suis souvenue avec quelques jours de retard ! Y a pas de raison qu'il échappe à la règle !

    Bon c'est pas que je m'ennuie, mais j'ai un gateau au chocolat à préparer pour ce soir ! il est temps que je m'y mette.
    Et pour ceux qui aurai raté des étapes de la construction de la commode, j'attaque la seconde ! Demain le programme c'est découpe à la scie sauteuse.

    61465f0ec39a75162322807443714b13.jpg


    5825c6ea20cfa3891a0cb4741f359c2b.jpg


    d58ffd4b1a94cdc1781942e76916e50c.jpg


    073df6f4aa773d2d3a3596137cdea826.jpg